• Débordée,veuillez laisser un message

    Je suis in late pour tout,sur tout dans tous les domaines,cela fait 6 jours que je n'arrive pas à raccrocher,je cours mais je brasse de l'air!

    Je sais que je suis jamais au top les 13 premiers jours de décembre mais là ça fait 10 ans,j'ai eu du mal à réaliser mais putain 10 ans déjà,10 ans seulement, ma vie fut transformée ces 10 dernières années.

    Il y'a 10 ans moins un jour, je rentrais à la maternité Alix de Champagne pour perdre mon bébé.

    Comme beaucoup de femmes...

    Comme beaucoup de mères...

    Mais ça ne rend pas la douleur plus acceptable.

    Du téléthon au 13 décembre,  je suis de mauvaise humeur, je fais la gueule,je boude.Pourquoi j'arrête le 14?

    Parce que c'est l'anniv de Marina, la fille de ma super cop's Emi et que la vie DOIT continuer.

    Mais là si j'en parle c'est simplement que sur les réseaux sociaux tourne un article ou l'on dise dire que c'est inhumain de donner à la recherche car les chercheurs veulent "simplement" dépister plus tôt et pas guérir...

    Moi je l'avoue,je suis heureuse d'avoir su que ma fille avait une maladie grave,qu'elle aurait vécu dans une boîte reliée à des machines pour la faire respirer et pour la nourrir.

    Je suis devenue mère le jour ou j'ai du décider qu'elle ne vivrait pas.

    Je m'en veux,j'en veux à la Terre entière mais non je ne peux accepter de dire que j'ai CHOISI de la tuer.

    Quand tu veux devenir parent, c'est pour offrir la plus belle des vies,pas la souffrance...Alors je remercie ceux qui m'ont aidé à prendre cette décision, ceux qui m'ont permise de pouvoir prendre cette décision, ceux qui ont inventé l'échographie etc etc...Bref je me retrouve à remercier de m'avoir permis de me séparer de ma fille.

    Je sais aujourd'hui que je l'aurais aimé,qu'on aurait géré admirablement comme toutes ces familles...Mais que au mieux elle aurait été "Légume" en boite durant 3 années...Alors oui taxez moi de noms horribles mais je suis sa mère, c'était à moi de dire aux médecins qu'elle pouvait partir, j'ai décidé comme une adulte, comme une femme comme une mère responsable de ne pas faire souffrir ma fille.

    Ma petite A, je sais que tu veilles sur moi et sur ton père de là haut sinon nous n'aurions pas eu nos deux étoiles de petits casse bonbons et ils n'auraient pas eu leur sœur près d'eux,tu n'es pas remplacée,tu ne le seras jamais, tu es mon premier enfant à tout jamais.

    Voilà donc dès dimanche je reviendrais avec des articles, des défis, des concours, des délires et des coups de gueule mais là je suis en pause pour panser mes plaies de maman.


  • Commentaires

    1
    Marlène
    Vendredi 12 Décembre 2014 à 09:59

    <3

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mercredi 17 Décembre 2014 à 23:57
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :